JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME 2016

8-mars-2016

La Journée Internationale de la Femme 2016 a tenu ses promesses avec en toile de fond, le rassemblement des femmes teintées des activités diverses.

Le Fonds Forestier National n’a pas dérogé à la règle lors de la cérémonie commémorative du 08 mars 2016 dernier a connu deux temps forts. D’abord, les femmes du FFN, à l’instar de toutes les femmes, ont pris d’assaut la Cathédrale du Centenaire protestant pour assister au culte Officié par la Révérende Annie Molée ainsi que Mme Cécile T. Lepira, le culte a connu, au programme, une  exhortation faite par la Révérende Biasima Lala Rose, chants, prière d’action de grâce, louange et adoration, intercession, etc.  Ce service s’est déroulé normalement en présence de Mme la ministre de la Femme, Famille et Enfant, présidente de la Société Civile, de Mme Annie Matundu qui, dans son allocution, a lancé un appel à l’église du Christ en ce qu’elle doit se dissocier des païens qui considèrent les femmes comme étant inférieures aux hommes.  D’autres membres du Gouvernement ont, aussi,  rehaussé de leur présence ladite cérémonie.

Ensuite, la délégation des femmes du FFN a pris la direction d’un restaurant de la commune de Kintambo à Kinshasa pour continuer le reste du programme.

Dans son mot, la présidente du Refec/FFN, Germaine MUNAYI, a profité de cette occasion pour remercier le comité de gestion du Fonds Forestier National de son soutien inconditionnel aux femmes pour la réussite de cette journée. En plus, elle a sollicité des autorités de son entreprise que la femme du FFN soit promue aux fonctions supérieures au même titre que les hommes. Elle a, en outre, souhaité que celle-ci soit en ordre avec les cotisations du Refec.

Prenant la parole, à son tour, le Chargé de Mission Adjoint Edmond Koko Meka-Mbambo, représentant du Chargé de Mission empêché a conscientisé les femmes du Fonds Forestier National sur l’importance et la valeur du travail bien fait tout en faisant de l’amour et l’unité leur exigence quotidienne.

Les mamans ont- elles aussi insisté sur le respect mutuel au sein de l’entreprise pour leur émergence.

Après échange, s’en sont suivis un repas et un rafraichissement. Les pas de danse et des réjouissances ont clôturé cette manifestation.

Arnold MBOLEKUNI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *